Andropause : mythe ou réalité?

Baisse de libido, diminution de l’érection, fatigue, perte de masse musculaire, dépression, irritabilité. Vous êtes un homme et reconnaissez ces symptômes?  Si oui, il se peut que vous souffriez de ménopause masculine… ou d’andropause.

Il y a déjà longtemps que la médecine moderne reconnaît l’existence des causes et symptômes de la ménopause chez les femmes… on ne s’en cache pas. Mais qu’en est-il pour les hommes?

Phénomène peu connu, l’andropause est entourée d’un tabou qui pousse la plupart des hommes à souffrir en silence. D’autant plus que ceux-ci ont tendance à moins consulter pour les problèmes de santé que les femmes, surtout s’ils concernent leur virilité.

Bien qu’il y ait une diminution graduelle de la testostérone associée avec l’âge, l’andropause est caractérisée par une baisse marquée de testostérone. Ceci peut être diagnostiqué par un simple test de sang suite à une évaluation clinique jugée indicative. Alors, allons-y!  Défaisons les tabous et parlons-en!

L’andropause peut se manifester chez les hommes âgés de 45 ans ou plus. Contrairement aux femmes qui passent toutes par la ménopause, et ce, à divers degrés, un homme sur cinq âgé de 60 ans ou plus souffre de symptômes liés à l’andropause. Et comme ceux-ci peuvent être associés à d’autres maladies ou au vieillissement en général, on met parfois un certain temps avant d’identifier le problème.

En effet, la médecine moderne reconnaît depuis peu l’existence de l’andropause, qui rend encore plus difficile le dialogue trop souvent non abordé. Pourtant, le traitement est assez simple : on administre un supplément d’androgène, soit de la testostérone, sous forme de comprimés, de gel ou en injection, ce qui peut provoquer un retour progressif au bien-être. Cependant, ce traitement n’est pas pour tout le monde : il demeure contre-indiqué chez tous patients avec le cancer de la prostate, par exemple.

Bref, si vous avez 45 ans ou plus, vous vous sentez plus fatigué et irritable qu’à la normale, votre désir sexuel est en déclin et vous avez des problèmes d’érection, ou souffrez de dépression, prenez le temps d’en parler à votre médecin ou infirmière praticienne. Un dialogue ouvert sur la santé de l’homme, et celle de votre prostate, est aussi essentiel que de faire vidanger l’huile de sa voiture! Grâce à un traitement hormonal, vous pourriez retrouver votre vigueur et votre énergie d’antan. Alors, ne lâchez pas. Brisez les tabous. Votre bien-être en dépend.